Aller au contenu principal

Volaille : bond des importations européennes

Les importations européennes de volaille ont atteint 225 729 tonnes équivalent carcasse (téc) au premier trimestre, c’est 13 % de plus que sur la même période de 2018, selon la Commission européenne. Avec plus de 85 000 téc (+21,9 %), le Brésil est redevenu notre premier fournisseur, dépassant la Thaïlande (84 700 téc, +10,6 %). L’Ukraine a continué de développer ses ventes (+5,8 %), pour atteindre 31 500 téc.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : l’Europe accroît sa présence en Afrique

Volaille : 2017 a commencé sur une tendance plus positive pour les filières…

Aviculture
Dinde : la France s’affirme en Europe

La filière dinde française a vécu une année 2017 synonyme de moindre pression des importations…

Aviculture
Volaille : plus d’offre, moins d’imports

L’Union européenne (UE) a réduit de 8,6 % ses importations de volaille au premier trimestre, à…

Aviculture
Le poulet ukrainien ne faiblit pas

Sauf si les professionnels européens viennent à changer les règles à l’échelle communautaire, la…