Aller au contenu principal

Viande bovine : un marché qui manque de soleil

© Virginie Pinson

Le marché de la viande bovine a manqué de tonus dans la première partie du mois. Certains opérateurs se montraient notamment déçus par le week-end de la Pentecôte qui n’a pas tenu ses promesses, la météo n’ayant pas été très favorable aux barbecues et donc aux ventes de pièces à griller. Les cours des arrières se sont néanmoins tenus ces derniers jours, tandis que l’ambiance commerciale semblait plus lourde pour les avants. En amont, les cours des vaches allaitantes se tiennent bien, dans un contexte d’offres limitées, d’autant plus que la demande semble un peu plus tonique.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Gros bovins vifs : les prix reprennent de l’altitude

Gros bovins : Malgré un marché de la viande toujours terne et sans réelle…

Viandes
Veau de boucherie : pas encore de hausse saisonnière

Veau : La hausse saisonnière des cours des veaux de boucherie se fait attendre…

Viandes
Viande bovine : ambiance calme à l’horizon

Gros bovins : Le commerce de la viande devrait rester calme ces prochains jours…

Viandes
Ovins : petite faiblesse des prix européens

Ovins : Le marché européen des agneaux a montré des signes de faiblesse la…