Aller au contenu principal

Viande bovine : le Brésil attend le Brexit

Bovins : Si le report du Brexit laisse un peu de temps aux industriels européens pour s’adapter, ce n’est pas une bonne nouvelle pour tout le monde. En cas de no-deal, les droits de douane sur la viande brésilienne pratiqués par le Royaume-Uni seraient inférieurs à ceux actuels. Le gouvernement britannique a aussi annoncé mettre en place un quota de 230 000 tonnes sans droit de douane, soit environ 60 % des importations britanniques, relaie AHDB. Quota qui obéirait à la règle du « premier arrivé, premier servi » et qui mettrait en concurrence directe l’Irlande (premier fournisseur du Royaume-Uni) avec d’autres exportateurs comme le Brésil. Sans droit de douane, la viande brésilienne serait compétitive, malgré le transport.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Bovins : nette hausse des exportations de l’UE en 2016

Bovins : Les exportations de viande bovine et d’animaux vifs de l’Union…

Viandes
Stabilité des exportations européennes en volume

Bovins : Les exportations européennes de bovins ont atteint…

Viandes
Ovins : la Nouvelle-Zélande en retrait au Royaume-Uni

Ovins : D’octobre 2016 à juin 2017, les abattages d’agneaux…

Viandes
Viande bovine : le Japon trouble le marché mondial

Bovins : Le Japon a annoncé cet été activer sa clause de sauvegarde pour les…