Aller au contenu principal

Viande bovine : début d’année dans la prudence

© Virginie Pinson

Après un mois de décembre jugé assez favorable pour le commerce de la viande, les opérateurs de l’abattage découpe entament l’année sur une note de tension, les approvisionnements ayant été compliqués en début de semaine du fait des congés des négociants. Pour autant, la prudence reste de mise. En effet, janvier n’est jamais le meilleur mois pour la demande en viande bovine, les soldes et les promotions sur le porc, déjà commencées, concentrant les dépenses des ménages. De plus, les stocks commencent à s’étoffer depuis quelques jours. Dans ce contexte, les tarifs évoluent peu sur le marché des gros bovins.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Gros bovins vifs : les prix reprennent de l’altitude

Gros bovins : Malgré un marché de la viande toujours terne et sans réelle…

Viandes
Veau de boucherie : pas encore de hausse saisonnière

Veau : La hausse saisonnière des cours des veaux de boucherie se fait attendre…

Viandes
Viande bovine : ambiance calme à l’horizon

Gros bovins : Le commerce de la viande devrait rester calme ces prochains jours…

Viandes
Ovins : petite faiblesse des prix européens

Ovins : Le marché européen des agneaux a montré des signes de faiblesse la…