Aller au contenu principal

Viande bovine : anticiper les perturbations

Le début du mois de décembre sonne l’heure de la gamme festive dans les étals des boucheries. Filets et faux-filets sont recherchés et le commerce s’est animé. Mais le spectre d’un blocage massif le 5 décembre conduit les opérateurs à prendre de nombreuses précautions. Nombreux sont les détaillants, notamment en Île de France, à avoir anticipé leurs commandes afin d’être approvisionnés avant jeudi. Certains abattoirs eux-mêmes ont pris les devants, décalant les dates de livraison afin d’éviter d’avoir des camions jeudi sur les routes. Pour autant, l’incertitude reste de mise à moyen terme, nul ne connaissant l’étendue du mouvement.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Ovins : possible retour de l’offre britannique

Bovins : Le marché européen de la viande bovine n’a pas présenté de grand…

Viandes
Excédents de viande  : trois ministres de l'UE pour une distribution aux réfugiés

Stéphane Le Foll et ses homologues allemand et polonais, Christian Schmidt et Krzysztof Jurgiel…

Viandes
L’UE développe ses ventes de bovins vivants

Gros bovins : Pour 2016, Bruxelles estime la production indigène brute…

Viandes
Gros bovins vifs : les prix reprennent de l’altitude

Gros bovins : Malgré un marché de la viande toujours terne et sans réelle…