Aller au contenu principal

Vendre davantage à l’étranger grâce aux réseaux

© stockphoto mania - stock.adobe.c

Pour gagner du temps dans la conquête de marchés à l’étranger et aussi éviter les écueils, l’Association nationale des industries agroalimentaires (Ania) recommande fortement aux PME de s’appuyer davantage sur l’expérience de leurs pairs. L’entrepreneur français participe volontiers à des opérations collectives. Mais quand il s’agit de conquérir son premier client dans un pays, il tend à partir en solo. L’Ania se donne pour mission de créer les conditions pour que les entreprises collaborent entre elles, s’entraident même et travaillent ensemble dans leurs premières expériences à l’export.

80 acheteurs étrangers lors d’une soirée VIP le 22 octobre

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Les coopératives françaises sur le devant de la scène internationale

L’exportation, l’implantation et les partenariats à l’étranger s'affirment…

Dossiers
Marques de distributeurs : innover pour mieux se différencier

Alors que la guerre des prix avec les marques nationales ou les MDD des…

Dossiers
Comment et pourquoi valoriser sa responsabilité sociétale

De plus en plus demandée par la grande distribution, par les consommateurs ou par les pouvoirs…

Dossiers
Les premiers pas de la blockchain dans l'alimentaire en France

Cette année 2018 doit voir émerger en France plusieurs applications de blockchain dans des…