Aller au contenu principal

Un plan B pour la sucrerie de Cagny ?

La filière betterave du Calvados ne désarme pas. Après l’annonce il y a quelques mois de la fermeture du site de Cagny, la CGB régionale a proposé des solutions pour le maintien de la sucrerie, rapporte l’Agriculture normand. Si Saint-Louis Sucre et son actionnaire allemand Südzucker ne donnent pas suite, une autre alternative pourrait être envisagée, celle de la construction d’une sucrerie neuve. C’est le « plan B » présenté par Patrick Dechaufour, président de la CGB Calvados-Orne-Sarthe.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Tereos : la CGB s’oppose à l’exclusion des trois anciens élus

Le ton monte dans le secteur coopératif betteravier.

Autres filières
Didier Guillaume soutient la filière sucre à Cagny

Le ministre de l’Agriculture s’est rendu hier sur le site de l’usine sucrière de Cagny, dans le…

Autres filières
Prix des betteraves : la CGB dénonce un repli « a minima de 500 €/ha »

La Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) dit sa stupéfaction et son…