Aller au contenu principal

Un étudiant sur trois estime ne pas manger équilibré

La Fage dénonce des Crous souvent dans l'incapacité d'absorber le flux d'étudiants le midi.

Alors que le gouvernement annonce une baisse de 5 euros par mois des APL pour les étudiants, la fédération des associations générales étudiantes (Fage) dénonce la précarité étudiante s’illustrant notamment dans le domaine de l’alimentation. Selon l’association, un étudiant sur trois estime ne pas manger équilibré et près des deux tiers des bénéficiaires des Agoraés (épiceries solidaires sur les campus) déclarent sauter au moins un repas par semaine. La Fage dénonce des Crous « souvent dans l’incapacité d’absorber le flux d’étudiants concentrés sur les heures méridiennes, générant d’immenses files d’attente, réduisant drastiquement le temps dédié au repas ou encore décourageant de nombreux étudiants de s’y rendre ».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
Le CNA pour la création d’un observatoire de la restauration scolaire

« Il faut veiller à ce que le budget « matières premières » de la restauration collective…

Nutrition
« Le patient doit retrouver le plaisir de manger à l’hôpital »

« Les pouvoirs publics doivent se saisir de la question de l’alimentation à l’hôpital et…

Témoignages
Le ministre de l’Agriculture était l’invité de Restau’Co

A l’occasion de son assemblée générale hier mardi 14 novembre, le réseau Restau’Co a organisé…

Nutrition
Education à la nutrition, priorité d’Agnès Buzyn

« Nous devons concentrer nos efforts en matière d’information et d’éducation à la nutrition…