Aller au contenu principal

Turbulences sur le marché des œufs bios

Un marché encombré, des œufs déclassés et vendus à l’industrie pour un prix inférieur de 40 % au coût de revient, d’après certains opérateurs. Le printemps a été très difficile pour les producteurs d’œufs bios. Le Synalaf répétait sa préoccupation face à « la croissance explosive de la production d’œufs bios alors même qu’on ne connaît pas la demande réelle » dans sa dernière note de conjoncture. En 2018, le nombre de pondeuses mises en place a bondi de 20 % par rapport à 2017, avec un pic à 40 % au troisième trimestre, indique l’organisme. La production d’œufs bios a progressé de 16 % sur la même période. Des chiffres que la grande distribution aurait d’ailleurs mis en avant pour justifier une pression sur les prix et se montrer intransigeante sur les ruptures.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture, Bio
Des industriels de l’œuf suffisamment couverts

À 0,845 €/kg départ élevage, la Tendance nationale officieuse de l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : le commerce commence à ralentir

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré a peu évolué depuis le début de…

Focus produits, Bio
Le défi de l’équilibre entre offre et demande

La filière l’a annoncé dans son plan de filière, la distribution l’a clamé haut et fort, n’…

Aviculture, Bio
Œufs : le marché sort de sa torpeur

Calibré : C’est la logistique qui occupait les esprits jeudi, et non les…