Aller au contenu principal

Turbulences pour la poule de reproduction

© Réussir Archives

La semaine a été marquée par l’apparition de turbulences sur le marché de la poule de reproduction. La présence de grippe aviaire faiblement pathogène en Belgique a quelque peu altéré l’exportation. Certains abattoirs belges auraient été réquisitionnés pour abattre des lots touchés par l’influenza et ne seraient plus en mesure les volumes qu’ils comptaient faire venir de France, relaie-t-on dans la filière. Sans être très nombreux, ces lots viennent alourdir un commerce déjà peu euphorique. En France, l’offre reste largement suffisante pour couvrir une demande limitée, les abattoirs ayant largement rempli leur planning avec de la poule pondeuse. Le tassement des cours s’est poursuivi.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…