Aller au contenu principal

Terra Nova voudrait que la restauration scolaire accélère la transition alimentaire

La loi Egalim impose à la restauration collective, qui sert 3,7 milliards de repas par an dans les cantines scolaires (mais aussi les crèches, hôpitaux, Ehpad, entreprises) de servir, à l'horizon 2022, 50% de « produits bio, de qualité et durables », dont 20% de produits bio (ou en conversion) contre 3% aujourd'hui. Mais lorsqu'elles « veulent mettre en œuvre ces nouvelles dispositions, voire aller au-delà », les collectivités locales rencontrent de nombreux « freins et obstacles », constate Terra Nova dans un rapport publié lundi qui fait des propositions visant à les surmonter, dans la perspective des élections municipales de mars.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Témoignages
Api Restauration récompensé pour ses actions en faveur de l’environnement

Chaque année, le ministère de l’environnement récompense des entreprises pour leur politique en…

L'Écho des fournisseurs
Love your waste, récompensé par les trophées Agrica

La start-up Love Your waste, créée par Juliette Franquin, Jérôme Perrin et Tanguy Desandre-…

Témoignages
Gecina donne ses repas non servis via le Chaînon manquant

Gecina, l’association Le Chaînon manquant et Interface ont été primés lauréat d’or aux trophées…

Témoignages
Elior s’engage sur trois filières d’approvisionnements durables

Dans le cadre de sa politique RSE, Elior Group (5,674 millions d’euros de chiffre d’affaires) a…