Aller au contenu principal

Sous la pression de la montée en gamme

© Pascal Xicluna/MinAgri.Fr

Les trois ordonnances attendues par les acteurs de la restauration collective devraient normalement être publiées d’ici au 30 avril 2019, après un passage en Conseil d’État. La concertation semble arriver dans sa phase finale, après quelques allers-retours. Ces trois ordonnances concernent l’expérimentation de l’affichage obligatoire de la composition des menus en restauration collective, le comité régional de l’alimentation et enfin la composition des repas servis dans les restaurants collectifs.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers, Bio
Objectifs de qualité, sans moyens, pour la restauration collective

À quelques jours de l’ouverture du premier salon professionnel dédié au foodservice responsable…

Réglementation
Biodéchets : évaluer ses coûts de gestion

Pour accompagner les professionnels de la restauration dans leur gestion des déchets, le…

Dossiers
Les axes de progrès de la restauration collective autogérée

Toujours menacées de restrictions, les structures publiques restauration s’…

Réglementation
Performance énergétique : le décret tertiaire suspendu

L’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) se félicite d’avoir obtenu gain de…