Aller au contenu principal

Se préparer à une séparation brutale du Royaume-Uni

© Douane

Hier, la Chambre des Communes du Royaume-Uni a rejeté le projet d’accord de retrait avec l’Union Européenne présenté par le gouvernement de Theresa May. Quelques jours avant ce vote, les organisations européennes représentatives des agriculteurs, coopératives et industriels de l’agroalimentaires réclamaient une période d’adaptation aux prochaines conditions et procédures douanières. « Des procédures fastidieuses et inévitables, comme les contrôles officiels de marchandises, les inspections sanitaires et phytosanitaires, les certificats vétérinaires et tarifs douaniers vont conduire à allonger les délais de dédouanements et augmenter les coûts des deux côtés », avertissait le communiqué de Copa-Cogeca et Fooddrink Europe.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Mélanges de viandes non spécifiées : pas si rare au Royaume-Uni

La chaîne d’information britannique BBC a révélé hier que l’Agence de sécurité sanitaire FSA…

Viandes
Hilton Food Group engagé pour 5 ans avec Tesco Central Europe

L’industriel britannique de la viande Hilton a conclu un accord quinquennal…

Viandes
Vaches : manque d’offres dans toute l’Union

Bovins : La fermeté des prix des vaches laitières, faute de disponibilités, n’…

Viandes
Porc : hausse sensible des prix sortie usine depuis janvier

Découpes : Les prix industriels des charcuteries comme du porc frais ont peu…