Aller au contenu principal

Saint-Louis se penche sur son plan social, dans un secteur en crise 

Südzucker a examiné jeudi le plan social de sa filiale française Saint-Louis Sucre. Le plan social annoncé mi-février a été au cœur du comité social d'entreprise réuni au siège parisien de Saint-Louis. Il prévoit la suppression de près de 130 postes sur les 723 que compte la branche française du groupe allemand. Durant trois heures, les élus syndicaux ont posé des questions par rapport aux documents qui leur avaient été remis en amont, notamment au sujet du contexte économique. « La direction est restée droit dans ses bottes », a déploré Loïc Touzé, délégué syndical central FO, à l'AFP, à la sortie. Il a dénoncé une attitude « protectionniste » de Südzucker, au détriment de la France qui « encaisse 65% de la baisse » de production de sucre dans l'ensemble du groupe.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Autres filières
[Mis à jour] Les actionnaires de Saint Louis Sucre refusent une cession, la CGB fait une offre à 30 M€

« Il serait irresponsable, pour Saint Louis Sucre, de céder des sites », a déclaré le…

Autres filières
Les secteurs à protéger de la libéralisation des échanges

La Commission européenne a présenté au dernier conseil agricole (le 15 novembre) une étude…

Autres filières
Cristal Union accueille la fin des quotas avec confiance

L’an dernier, les cours mondiaux élevés du sucre auraient pu permettre à Cristalco, branche…

Dossiers
Comment les sucriers se sont préparés à l’après-quota

Les trois principaux industriels du sucre français résultent de regroupements relativement…