Aller au contenu principal

Relations commerciales : les acteurs s’engagent autour d’une charte

© Pascal Xicluna_Min.Agri.fr

Ce mardi 14 novembre, les représentants des agriculteurs, de l’industrie agroalimentaire et de la distribution, dont Michel-Edouard Leclerc, ont signé la charte d’engagements pour les négociations commerciales 2018, dans l’attente de textes législatifs issus des chantiers des états généraux de l’alimentation. La version 28 aura finalement permis un compromis entre toutes les parties, notamment en raison du sujet polémique du seuil de revente à perte qui a été esquivé. « Il ne manque personne autour de la table », s’est félicité le ministre de l’Agriculture, « cette charte n’invente rien sur le fond : elle traduit de manière concrète et dans l’attente d’étapes à venir, l’état d’esprit nouveau qui a marqué la première phase » des états généraux, a-t-il déclaré.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Après la signature, les acteurs attendent des éléments législatifs

A la suite de la signature hier au ministère de la charte d’engagement, les…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#EGA : Quelles sont les mesures envisagées par le gouvernement ?

Après cinq mois de travaux, les Etats généraux d’alimentation se clôturent aujourd’hui à Bercy…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Le relèvement du SRP doit bénéficier aux agriculteurs, selon S. Travert

Les bénéfices du relèvement du seuil de revente à perte des produits…

Les acteurs de l'agroalimentaire
#Egalim : l’Ania écrit à Macron, Leclerc le menace

A la veille de la prise de parole d’Emmanuel Macron, la tension est palpable dans la filière…