Aller au contenu principal

Regain de pression, en calibrés comme à l’industrie

© Laure-Anne Lefebvre

Calibré : Début d’année sans surprise pour l’œuf français ; le calme était de rigueur hier. Une tendance exacerbée cette année par des vacances scolaires jusqu’au 6 janvier et synonymes de mouvements de population, souvent plus au profit des zones de montagne que des grandes agglomérations. Or, dans le même temps, l’offre est plus importante, du fait des perturbations logistiques liées aux récents jours fériés. Les stocks ont rapidement progressé dans la plupart des structures. Certains vendeurs les jugent encore gérables et misent sur des commandes de réassort pour la semaine à venir, ce qui les incite à maintenir leurs tarifs. D’autres en revanche ont préféré réaliser d’importantes concessions afin de mettre leur offre à jour le plus rapidement possible.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…