Aller au contenu principal

RAGT, « semencier de la nutrition animale »

Le laboratoire Druelle traite quelque 380 000 individus par an, et génère plus de 22 millions de données. © Y. B.

Née il y a cent ans en tant que coopérative, RAGT est devenue en 1944 une société anonyme. Elle est organisée en deux branches : l’agrodistribution avec RAGT Plateau Central (384 personnes, 150 M€ de CA) dont la production d’aliments pour animaux avec trois usines (Prodial) et la sélection variétale avec RAGT Semences (861 personnes, 206 M€ de CA). Lancée en 1962, cette activité qui consacre 18 % de son chiffre d’affaires et 40 % de son effectif à la recherche, sert pour une large partie la première : « nous sommes en quelque sorte les semenciers de la nutrition animale au travers des 32 espèces végétales que nous sélectionnons », a estimé Claude Tabel, président du directoire, lors de l’assemblée générale du Snia, le 17 mai à Rodez.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
De bons relais d’innovation dans les matières premières

En 2018, 314 usines appartenant à 201 entreprises ont fabriqué en France 20,8 millions de tonnes…

Céréales
Baisse de la production d’aliments composés

La production nationale d’aliments composés a diminué en septembre de 3,6 % par rapport au mois…

Alimentation animale-céréales
Tridordeum : la nouvelle céréale commercialisée en France

Agrasys a fait le point hier aux Journées techniques de la meunerie et des industries…

Viandes
Avril refinance Biosécurité et Spécialités Nutritionnelles

Le groupe Avril vient d’annoncer une augmentation de capital pour son activité Biosécurité et…