Aller au contenu principal

Qui va aspirer l’appel d’air du géant chinois ?

La Chine représente la moitié de la consommation mondiale de porc. © Valentin Ragot

Au 21 juin 2019, 140 foyers de peste porcine aviaire (PPA) ont été détectés en Chine et 1 133 000 porcs ont été abattus. « On vit une situation inédite avec la PPA », déclare Didier Delzescaux, directeur d’Inaporc, lors de l’assemblée générale d’Uniporc Ouest et du MPB, le 27 juin. La PPA continue sa progression mondiale, s’étendant vers d’autres pays consommateurs de porc, tels que le Vietnam et le Cambodge. La Birmanie, la Malaisie et la Thaïlande pourraient bientôt être touchées. Jusqu’à présent, aucun vaccin n’a été trouvé pour limiter les dégâts. En 2019, la production chinoise a connu une baisse de 10 à 20 % par rapport à 2018, selon Inaporc. Ces chiffres seraient sous-estimés et pourraient même atteindre les 30 à 45 %.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porcelet : nouvelle baisse de l’indice Ipampa

Porcelet : L’Indice des prix d’achat des moyens de production agricole (Ipampa…

Viandes
Danish Crown signe un accord avec Alibaba

Le spécialiste danois du porc Danish Crown a signé le 22 août un accord avec…

Viandes
La France exporte plus de coproduits vers la Chine

Découpe : La France a exporté 45 668 tonnes de coproduits vers la Chine sur les…

Viandes
Porc : la Chine masque à elle seule le tonus des ventes UE

Découpe : Un peu plus de 3,819 millions de tonnes équivalent carcasse (téc) de…