Aller au contenu principal

À quelle matière se vouer ?

Les biscuitiers et boulangers ont la vie dure ces derniers mois. À côté des cours du beurre, ceux des œufs tous débouchés confondus continuent leur progression pour atteindre la semaine du 30 août au 7 septembre 1,10 euro le kilogramme pour les œufs d'industrie. « Les entreprises d’ovoproduits tentent de capter les faibles volumes disponibles sur le marché libre français en revoyant chaque jour leur prix à la hausse », expliquait-on dans Les Marchés Quotidien du 8 septembre. Cela ajoute un peu plus à la pression qu’exercent ces deux matières premières sur les comptes de résultat des biscuitiers, boulangers et pâtissiers. Ces fabricants trouvent-ils un peu d’air sur d’autres matières premières ? Pas vraiment.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Dossiers
Envolée du beurre : comment biscuitiers et boulangers s’en sortent

Une cotation du beurre à 6,80 euros le kilogramme en août 2017, c’est la réalité à laquelle les…

Boulangerie-Pâtisserie
Le beurre met à mal les fabricants de biscuits

Les fabricants de biscuits et gâteaux de France alertent sur les conséquences de l’envolée des…

Produits laitiers
Les éleveurs laitiers gardent un pouvoir de négociation limité

A l’occasion du conseil spécialisé pour les filières laitières de FranceAgriMer du 27 juin…

Dossiers
«La Biscuiterie Jeannette va développer une gamme prémium»

Les Marchés Hebdo : Quelle est la situation de la…