Aller au contenu principal

Produits laitiers : l’Algérie moins aux achats

© Getty Images/iStockphoto

L’Algérie est un client traditionnellement important pour les exportateurs européens, notamment pour la poudre de lait, mais ce marché est un peu en perte de vitesse. Sur les huit premiers mois de l’année, la France y a envoyé 19 800 t de poudre de lait écrémé, soit 29 % de moins que sur la même période de 2018, selon les données des douanes rapportées par FranceAgriMer. En cause, notamment, la baisse des achats depuis la reprise des cours. L’Algérie avait été très présente l’an dernier dans un contexte de cours très bas et attractifs. C’est d’ailleurs l’ensemble des envois européens qui recule, affichant une baisse de 28 % sur le cumul janvier-août, à 73 300 t.

Mais d’autres raisons peuvent expliquer le recul de ce débouché, comme les troubles politiques mais aussi la concurrence accrue des poudres canadiennes. À noter que le gouvernement algérien poursuit aussi sa stratégie de développement de la production locale, afin d’améliorer l’autonomie du pays, principal consommateur de produits laitiers de l’Afrique du Nord.


En relation

Produits laitiers
Les achats de la Chine reprennent des couleurs

Morosité en poudres — dont les prix continuent de se tasser et pourraient de nouveau atteindre…

Produits laitiers
Chine : les importations vont continuer de croître

La consommation de produits laitiers devrait continuer de se développer en Chine pour atteindre…

Produits laitiers
Beurre : les cours restent à des sommets

Pas de répit sur le marché du beurre où les prix restent à des niveaux record tant en France (5 …

Produits laitiers
Les premiers conteneurs de lait quittent l’usine de Méautis

Les premiers conteneurs de lait infantile en briquette sont sortis de l’usine…