Aller au contenu principal

Prague sanctionne la « double qualité » des produits alimentaires dans l'UE

Le gouvernement tchèque a annoncé lundi avoir adopté un projet d'amendement interdisant la vente de produits alimentaires de qualité moindre que ceux commercialisés sous le même nom en Europe de l'Ouest. « Notre objectif est d'assurer à nos consommateurs un traitement fair-play ainsi que la possibilité de choisir les produits ayant la même qualité que ceux qui sont vendus à l'ouest de nos frontières », a déclaré le ministre de l'Agriculture Miroslav Toman. Le problème régulièrement dénoncé aussi par d'autres pays d'Europe centrale et orientale concerne surtout les « grands groupes multinationaux », a affirmé M. Toman devant la presse à l'issue du conseil des ministres, sans toutefois fournir des exemples concrets.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Qualité
Différences de qualité à travers l’UE : le chantier démarre

La Commission européenne a adopté à la fin septembre une feuille de route visant à établir si…

Les acteurs de l'agroalimentaire
UE : 179 M€ pour promouvoir les produits agroalimentaires en 2018

Les producteurs européens disposeront d'un budget de 179 M€ en 2018 pour assurer la promotion…

Réglementation
L’étiquetage de l’origine des denrées s’étoffe encore

Certaines législations verticales rendent déjà l’indication de l’origine obligatoire depuis…

Réglementation
Sécurité alimentaire : « il y a des trous dans la raquette »

Les Marchés Hebdo : Pourquoi souhaitez-vous le…