Aller au contenu principal

PPA : le ministère condamne des actes de vandalisme contre les clôtures

© Xavier Remongin/agriculture.gouv.fr

Dans un communiqué, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation condamne ce jour « avec fermeté les actes de vandalisme commis sur les installations mises en place en Meurthe-et-Moselle pour prévenir l’introduction du virus de la peste porcine africaine (PPA) sur notre territoire ». Rappelant que l’installation de la clôture de 110 km a représenté un coût de 8 millions d’euros et qu’à ce jour « au cas de PPA n’a été détecté en France », le ministère s’insurge contre ces actes qui « compromettent les efforts collectifs menés » et l’efficacité de son plan d’action. Et d’annoncer avoir saisi la justice pour « ces actes de dégradation et de vol de matériel commis à plusieurs reprises ».

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Renforcement des mesures contre la peste porcine africaine

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, a réuni le 2 octobre les représentants de la…

Viandes
Plan stratégique anti-peste porcine africaine dans l’Est de la France

Aller plus vite que la propagation de la maladie Peste porcine africaine (PPA) par les sangliers…

Viandes
Installation d'une zone blanche contre la PPA

La clôture qui viendra ceindre la zone blanche, destinée à protéger la France des cas de peste…

Viandes
Contre la PPA, l’armée appelée en renfort

L’armée a été appelée en renfort pour un appui logistique et humain (pose de pièges et battues…