Aller au contenu principal

Poules de réforme : un secteur en mutation

23 millions de poules ont été abattues sur les huit premiers mois de l’année, selon Agreste. C’est respectivement 1,5 % et 1,1 % de plus que sur les mêmes périodes de 2017 et 2016. Les turbulences que les abattoirs ont connues au premier semestre, avec notamment la reprise de Socavol en début d’année et celle de Doux à l’été ne semblent pas avoir nui aux capacités d’abattage françaises. Mais les opérateurs font état de difficultés logistiques qui se développent. Ainsi, en juin 2018, ce sont 3,6 millions de poules qui ont été abattues, soit 1,05 million de plus qu’en juillet. Un tel écart est rare. En 2016, le plus gros écart constaté était de 516 000 poules de moins entre avril et août.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…