Aller au contenu principal

Poules de réforme : un marché tendu

Les abattoirs étaient complets voire saturés et faisaient état de stocks importants la semaine dernière. En plus des lots de salmonelles qui se sont insérés dans les plannings, certains allaient aussi commencer les abattages de volailles festives en fin de semaine 49. De quoi encombrer les outils. Les opérateurs restaient très prudents sur les achats en raison de la morosité sur le marché de l’export. Cette année, la demande africaine en novembre et décembre est inhabituellement très calme, en lien avec la fermeture des frontières au Nigeria. Les importateurs étaient peu aux achats et les transactions avaient lieu à des tarifs baissiers. En Europe, le marché des poules de réforme était baissier la semaine dernière que ce soit en Belgique et aux Pays-Bas en raison d’une offre large.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
L’Europe accroît ses importations de volaille

Volaille : 616 029 tonnes équivalent carcasse (téc) de viande et préparations…

Aviculture
Le manque de marchandises s’accentue

Calibré : Les cours de l’œuf calibré ont progressé plus franchement hier, le…

Aviculture
Œufs calibrés : l’offre dirige les prix

Les cours des œufs calibrés continuaient de progresser vendredi en France, tout comme ceux des…