Aller au contenu principal

Poules de réforme : un marché du frais qui s’active

La semaine dernière, les abattages de poules pondeuses ont continué au même rythme soutenu que la précédente. Les opérateurs positionnés sur le marché du frais jugeaient la demande bonne. Les ventes vers l’industrie et la restauration hors domicile commençaient à s’activer. Si les cuisses trouvaient facilement preneurs, ce n’est pas le cas du filet, aussi bien en France que dans d’autres pays européens. Des stocks commençaient à se faire ressentir chez certains opérateurs tandis que d’autres jugeaient les volumes un peu plus mesurés. Toujours pas de débouchés vers l’Afrique, alors qu’habituellement, les ventes se faisaient à cette période pour satisfaire les besoins de fêtes de fin d’année. Le commerce du congelé peinait à se réveiller. Les cours n’ont pas évolué.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
Œufs calibrés : l’offre dirige les prix

Les cours des œufs calibrés continuaient de progresser vendredi en France, tout comme ceux des…

Aviculture
Œufs : les prix restent fermes en Europe

Œufs : Mardi, en France, le commerce restait soutenu aussi bien pour l’œuf…

Aviculture
Œufs : une demande tonique pour une offre limitée

La hausse des cours s’est poursuivie vendredi.