Aller au contenu principal

Poules de réforme : marché compliqué

Avec les récentes chaleurs, le transport des animaux s’est compliqué notamment dans le sud de la France, ce qui oblige les opérateurs à jongler avec les plannings. Globalement, l’offre de poules pondeuses est peu évolutive et suffit aux besoins du moment. D’autant plus que le petit courant qui subsistait en frais a été mis à l’arrêt par la canicule tandis qu’à l’export, la situation semble incertaine. La demande du Nigeria ne serait plus au rendez-vous, du fait d’une volonté de limiter les importations. À suivre.

En poules de reproduction, l’offre est au rendez-vous, notamment car les volailles restent en France faute de demande des abattoirs étrangers à cette période.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs calibrés : reprise confirmée

Le regain d’activité se confirmait vendredi sur le marché français de l’œuf calibré, comme sur…

Aviculture
Œufs calibrés : l’offre dirige les prix

Les cours des œufs calibrés continuaient de progresser vendredi en France, tout comme ceux des…

Aviculture
Œufs : les prix restent fermes en Europe

Œufs : Mardi, en France, le commerce restait soutenu aussi bien pour l’œuf…

Aviculture
Œufs : une demande tonique pour une offre limitée

La hausse des cours s’est poursuivie vendredi.