Aller au contenu principal

Poules de réforme : export limité

© Laure-Anne Lefebvre

Même si l’heure de la rentrée a sonné, le marché du frais redémarre lentement. Dans le même temps, à l’export, la demande est très limitée depuis la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria, ce pays cherchant à limiter la contrebande, notamment de riz. Les abattoirs rapportent des stocks de plus en plus étoffés et se montrent prudents dans leurs achats. Les cours restent sous pression, d’autant plus que les réformes planifiées semblent un peu plus nombreuses.

En poules de reproduction, le marché demeure peu évolutif et la demande ne s’est pas vraiment reprise pour l’heure.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
La France exporte moins de poulet mais plus de dinde

Volaille : La France a exporté un peu moins de 370 000 tonnes équivalent…

Aviculture
Poules et coqs : marché régulier

Si les cours des poules de réforme ont joué des montagnes russes en 2015 et …

Aviculture
Fluidité retrouvée pour la dinde française

Volaille : Après de nombreux mois synonymes de retards d’enlèvement, le marché…

Aviculture
Le poulet français toujours malmené à l’export

Volaille : A une demande nationale en demi-teinte s’ajoute, pour le poulet…