Aller au contenu principal

Poudre de lait : l’impossible reprise ?

Pas de miracle sur le marché européen de la poudre de lait écrémé cet été. L’écoulement des stocks d’intervention s’est révélé laborieux, avec des volumes en repli en juillet par rapport aux enchères précédentes. Les cours des poudres d’intervention s’éloignent un peu plus de ceux de la poudre fraîche, qui ont réussi à se raffermir dans un contexte de collecte laitière européenne plombée par la sécheresse en Europe du Nord. Reste que la demande internationale est loin d’être exceptionnelle. Sur les cinq premiers mois de l’année, l’UE a exporté 419 222 t de poudre de lait écrémé, à peu près autant qu’en 2017, mais cette stabilité apparente est due à des envois toniques au premier trimestre qui cachent un essoufflement en mai et juin.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Produits laitiers
Chine : bond des achats de produits laitiers de 37 % en valeur en 2017

Les achats chinois de produits laitiers ont bondi de 37 % en valeur en 2017 par rapport à 2016,…

Produits laitiers
Poudre 0 % : le marché reste lourd, des opérateurs inquiets

Le marché français de la poudre de lait écrémé réussissait péniblement à s’éloigner de son plus…

Produits laitiers
Les produits laitiers à forte valeur ajoutée s’exportent bien

Les exportations européennes de produits laitiers ont reculé à la fois en valeur (-5,1 %) et en…

Produits laitiers
Lait infantile : les autorités chinoises mettent le frein

La Chine a importé 206 000 tonnes de poudres de lait infantile sur les neuf premiers mois de l’…