Aller au contenu principal

Poudre de lait : le bout du tunnel ?

© REUTERS

Les résultats de la seconde adjudication de novembre sur les poudres d’intervention vont être scrutés à la loupe par les professionnels, pour voir si les acheteurs confirment leur intérêt. La diminution rapide des stocks ces derniers mois a soulagé beaucoup d’opérateurs qui craignaient que les 400 000 t stockées depuis 2015 ne pèsent encore des années sur le marché et il y a bien des mois qu’une certaine confiance n’avait pas régné dans les esprits, ce qui pourrait jouer sur l’évolution des cours. En effet, si les acheteurs se montrent plus intéressés, c’est qu’ils anticipent une hausse des prix à venir, ce qui pourrait engendrer une spirale auto-réalisatrice. D’autant plus qu’à cette période de l’année, les volumes de lait collectés sont limités et que même s’ils ont entamé leur hausse saisonnière, ils demeurent sous leur niveau de l’an dernier.

Mise à jour : 26 082 tonnes ont été vendues lors de la seconde adjudication de novembre, un peu moins que lors de la première (30 067 t) mais à un prix moyen un peu plus élevé (1 313 €/t contre 1 251€/t). Prochaine séance, et dernière de 2018, le 11 décembre.


En relation

Produits laitiers
Poudre de lait : à quand la sortie du marasme ?

Pour l’heure, le commerce européen reste calme, certains opérateurs, notamment chez nos voisins…

Produits laitiers
Lait : rebond de la collecte européenne

En novembre, la collecte laitière européenne a bondi de 6 % par rapport à l’an dernier annonce…

Produits laitiers
Poudre 0 % : le marché reste lourd, des opérateurs inquiets

Le marché français de la poudre de lait écrémé réussissait péniblement à s’éloigner de son plus…

Produits laitiers
[Infographie] Fromages : des disponibilités assez larges

Les fabrications européennes de fromages ont augmenté de 2,1 % sur les sept premiers mois de l’…