Aller au contenu principal

Porcelet : les marges brutes continuent leur hausse

En mai, le prix de l’aliment industriel a reculé d’un euro et s’établissait à 251 €/t, selon l’Ifip. Les cours du maïs et du soja ont cependant été très volatils. Avec un coût alimentaire des élevages porcins qui diminue de nouveau, la marge brute des élevages naisseurs-engraisseurs continue sa progression au mois de juin. Elle connaît une hausse de 47 % en un an, soit 1 602 € par truie par an. Celle des post-sevreurs engraisseurs a presque doublé en un an pour atteindre 42 € par porcelets entrés.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porc : un commerce toujours aussi incertain

Porcs : L’orientation des cours ce jeudi à Plérin dépendra avant tout de celle…

Viandes
Charcuterie : hausse du prix moyen sortie usine

Découpe : En cumul sur les huit premiers mois de l’année, selon l’Institut du…

Viandes
Porc : le vent de baisse souffle encore

Porcs : Le prix de base 56 TMP suit une nouvelle fois la baisse européenne,…

Viandes
Porc : l’Europe dans l’attente d’une stabilisation des prix

Porc : la semaine dernière, l’Allemagne a perdu 3 centimes, entraînant la…