Aller au contenu principal

Porc : une hausse du vif difficile à répercuter en GMS

En France, la tension avec les grandes et moyennes surfaces pour revaloriser le prix de la viande porcine reste toujours d’actualité en dépit de la loi Egalim. En Espagne, les entreprises de salaison ont aussi du mal à répercuter la hausse du prix du porc auprès de la GMS, d’où des cours qui ont encore reculé la semaine précédente de 0,07 €. Mais les exportations vers la Chine restent toniques, avec des abattoirs espagnols nouvellement agréés à exporter. Des volumes importants de découpes de porcs (jambon, épaule, bacon) et de coproduits sont exportés vers l’Asie. Il existe cependant des limites de stockage de la viande congelée.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Viande de porc : des promotions en demi-teinte

Découpe : Les promotions en grande distribution battent leur plein mais ne vont…

Viandes
Retour à l’équilibre confirmé pour les cours nord européens

Porc : Le marché européen du porc charcutier confirme son retour à l’équilibre…

Viandes
Fusion de Goossens avec Debra Meat

En Belgique, Debra-Meat BVBA et Goossens viennent de décider de fusionner « pour consolider…

Viandes
Nouvelle semaine de maintien des cours nord européens

Porc : Aucun grand changement de tendance la semaine dernière sur le marché…