Aller au contenu principal

Porc : l’export ne suffit pas à animer le marché

© Virginie Pinson

Les opérateurs Français sont unanimes, le manque de soleil pénalise les ventes de pièces à griller. De quoi rendre les abattoirs plus prudents, d’autant plus que la semaine prochaine comporte un férié qui réduit leur activité. Un marché intérieur mou qui se retrouve aussi chez nos voisins notamment allemands. Certes, les volumes exportés sont conséquents, notamment vers la Chine, mais les prix plafonnent pour le moment, les Chinois vidant leurs stocks pour limiter la hausse. Mais quand ils seront épuisés et que les barbecues français seront ressortis, les cours devraient renouer avec la hausse.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porc : un commerce toujours aussi incertain

Porcs : L’orientation des cours ce jeudi à Plérin dépendra avant tout de celle…

Viandes
Charcuterie : hausse du prix moyen sortie usine

Découpe : En cumul sur les huit premiers mois de l’année, selon l’Institut du…

Viandes
Porc : le vent de baisse souffle encore

Porcs : Le prix de base 56 TMP suit une nouvelle fois la baisse européenne,…

Viandes
Porc : l’Europe dans l’attente d’une stabilisation des prix

Porc : la semaine dernière, l’Allemagne a perdu 3 centimes, entraînant la…