Aller au contenu principal

Porc : la stabilité perdure

Statu quo sur les marchés du porc dans la plupart des pays européens. La France suit la cotation allemande qui a été reconduite pour la onzième semaine consécutive. La cotation espagnole devrait sans doute suivre aussi cette tendance. Dans l’ensemble, les exportations toniques vers la Chine permettent de maintenir les prix à un haut niveau inhabituel à cette période de l’année. A 1,681 euro, le cours du porc breton est resté quasi stable, malgré des poids qui progressent fortement (+ 600g à 96 kilos) et une demande intérieure plutôt normale. Avec le férié du 11 novembre qui se profile et des achats chinois qui progressent, l’activité sur la zone Uniporc Ouest a été l’une des meilleure de l’année avec 395 000 porcs abattus.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Le porc en hausse en Europe, la viande doit suivre

Porc : Les grands bassins de production européens l’attendaient depuis…

Viandes
Porc : un vent de fermeté aux États-Unis à surveiller de près

Porc : La semaine a été marquée par une nouvelle baisse des cours espagnols,…

Viandes
Porcelet : Danemark et Pays-Bas, les fournisseurs de l’UE

Porcelet : En cumul de janvier à août, un peu moins de 17,5 millions de…

Viandes
Viande de porc : entre début de mois et intempéries

Découpes : Le début de mois se traduit par un retour progressif des…