Aller au contenu principal

Porc en Europe : l’aval souhaite calmer le jeu

Porc : L’envolée des cours a ralenti la semaine dernière en Europe mais reste néanmoins d’actualité. Du côté de l’offre, pourtant, aucune évolution notable. Les volumes sont plus ou moins orientés à la baisse selon l’état membre considéré et peinent toujours à répondre aisément aux besoins du moment, d’où la poursuite de la hausse. En revanche, les niveaux de prix atteints commencent à freiner les ardeurs des acheteurs, en priorité communautaires. Si les prix des pièces ont bien été revus à la hausse, l’ampleur du redressement n’a pas été à la hauteur des attentes, laissant les marges sous pression. Beaucoup espèrent pouvoir continuer à revaloriser leurs tarifs avec l’arrivée des beaux jours et des jours fériés.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Le porc en hausse en Europe, la viande doit suivre

Porc : Les grands bassins de production européens l’attendaient depuis…

Viandes
Porc : un vent de fermeté aux États-Unis à surveiller de près

Porc : La semaine a été marquée par une nouvelle baisse des cours espagnols,…

Viandes
Porcelet : Danemark et Pays-Bas, les fournisseurs de l’UE

Porcelet : En cumul de janvier à août, un peu moins de 17,5 millions de…

Viandes
Viande de porc : entre début de mois et intempéries

Découpes : Le début de mois se traduit par un retour progressif des…