Aller au contenu principal

Porc : chute de la production mondiale en 2019

Porc : Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit une baisse de 4 % de la production mondiale de porc cette année. En cause, l’effondrement des disponibilités en Chine en lien avec la propagation de la peste porcine africaine qui s’est traduite par une chute du cheptel. Géant asiatique mis à part, la tendance est plutôt à une hausse de l’offre. Principaux moteurs, les États-Unis et le Brésil, où la production devrait croître de 4 % et 6 % respectivement. Au Canada, les prévisions sont à une hausse de 1 % seulement, les bas prix ayant incité les éleveurs à la prudence quant au développement de leur offre. Pour l’Union européenne, l’USDA mise sur une offre globalement stable. Plutôt en repli en première partie d’année, la faiblesse des prix ayant entraîné une baisse du nombre de truies, une reprise n’est pas exclue à moyen terme, avec la relance des exportations.

Découpe : Les achats de porc frais par les ménages français ont reculé de 2,8 % sur les deux premiers mois de l’année par rapport à la même période un an plus tôt, selon FranceAgriMer-Kantar. En cause, la baisse de 5,2 % des tonnages de longe non compensée par la hausse de 7,4 % des achats pour les autres morceaux. En janvier, la baisse avait atteint 4,4 %, en lien avec le désintérêt des ménages pour les côtes et les rôtis surtout, souligne l’Ifip selon qui, « les promotions sur ces morceaux ont été nettement moins intenses qu’en 2018 et les prix pratiqués plus élevés (en hausse de 5,3 % et 6,5 %) ».


En relation

Viandes
Viande de porc : prémices du début de mois

Découpes : Le marché français commence à sortir de sa torpeur de fin de mois.…

Viandes
Viande de porc : rebond des exportations européennes

Découpe : En cumul sur les deux premiers mois de l’année, les exportations…

Viandes
Porc : plan de développement ambitieux aux Philippines

Porc : Selon les données gouvernementales relayées par AHDB, le cheptel porcin…

Viandes
Porc : seule l’Allemagne n’accroît pas ses abattages

Porc : Sur les 39 premières semaines de l’année, selon le Marché du porc breton…