Aller au contenu principal

Poireau : des cours très élevés cet hiver

Depuis le début de la campagne 2018-2019, le poireau français affiche des cours au-dessus de la moyenne 2013-2017, explique Agreste dans une note de conjoncture. On peut ainsi noter qu’en janvier ils étaient supérieurs de 60 % à leur niveau de janvier 2018. Le redoux en février a en revanche limité la consommation, ce qui, ajouté aux vacances scolaires, a contribué au tassement des cours qui sont néanmoins restés supérieurs de 25 % à leur moyenne quinquennale. Au 1er mars, la France comptait 4 871 ha implantés en poireaux, soit 2 % de moins qu’un an plus tôt. À 146 494 tonnes, la production nationale de poireau recule de 8 %, les cultures ayant subi la sécheresse et la prolifération d’insectes.

À noter, entre mai 2018 et janvier 2019, la France a importé 15 013 tonnes de poireaux, soit 18 % de moins que l’an dernier. Avec 12 418 tonnes la Belgique est le premier fournisseur de la France.


En relation

Fruits et légumes
Une campagne compliquée pour la carotte

Entre diminution de la production et baisse des prix, Agreste dresse un tableau assez maussade…

Viandes
Agneaux : l’Allemagne davantage aux achats

Ovins : Les exportations espagnoles d’ovins vifs vers la France, principalement…

Fruits et légumes
Pommes de terre : premières hâtives

Le marché français de la pomme de terre est très calme et très aéré.

Fruits et légumes
Baisse attendue de la production de poires de table

Au 1er juillet, Agreste estimait la production française de poires…