Aller au contenu principal

Pêches : la consommation maintient les prix

Le prix de la pêche au premier août 2019, soutenu par la consommation, était supérieur à la moyenne quinquennale, selon Agreste. En effet, les températures élevées de l’été caniculaire ont favorisé l’écoulement rapide des fruits. Les fortes chaleurs ont aussi entraîné un retard de la maturité des pêches et une baisse des calibres. L’offre a été retardée vers la mi-juin et était contractée en raison des calibres réduits. Les calibres A ou supérieurs manquaient à l’appel, à l’inverse du calibre B dont les cours s’effritaient légèrement. En juin 2019, les cours des pêches étaient dans l’ensemble de 8 % supérieurs à la moyenne quinquennale et de 4 % inférieurs à ceux de 2018.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Rebond des cours mais ambiance terne

Les prix ont progressé au sein de la filière veau de boucherie française.…

Fruits et légumes
Pomme de terre : un marché sous tension

L’offre sur le marché du frais demeure limitée.

Fruits et légumes
La pomme reste le fruit le plus acheté par les ménages

Fruits : L’ambiance reste calme pour la pomme.

Aviculture
Baisse chronique de la production

Alors que les ventes de lapin sont jugées décevantes par les opérateurs, la…