Aller au contenu principal

Œufs : vers une baisse de l’offre ?

© Laure-Anne Lefebvre

Bien que des hausses de mortalités, des baisses de ponte et une dégradation du poids moyen des œufs (perte de 1 à 3 g) aient été enregistrées dans le Sud et dans une moindre mesure en Bretagne, les conséquences des fortes chaleurs n’ont pas été totalement évaluées en ce début de semaine. Beaucoup s’attendaient néanmoins à une baisse de l’offre dans les jours à venir, qui pourrait même durer plusieurs semaines. La demande variait selon l’arrivée ou le départ des vacanciers dans les différentes zones. Si certains opérateurs se réjouissaient d’une demande tonique quelque peu inhabituelle en cette fin de mois, d’autres se contentaient d’un commerce calme miné par des températures peu favorables à la consommation et par le départ des vacanciers.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…