Aller au contenu principal

Œufs : une offre à peine suffisante

Les années se suivent et ne se ressemblent pas. Alors que les opérateurs s’apprêtaient à gérer la traditionnelle torpeur estivale, le commerce n’a pas encore donné de signes de ralentissement, bien au contraire. Les commandes étaient jugées bonnes pour la période. En face, l’offre était au contraire plus modérée que prévue, sous la conjoncture de plusieurs facteurs : baisse de ponte et mortalité liées à la canicule, salmonelles et peu de présence de nos voisins du nord de l’Europe. Les tarifs des œufs calibrés ont continué de se raffermir. En tout-venant, le commerce demeurait bien orienté.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…