Aller au contenu principal

Œufs : une Europe stable à baissière

© CNPO

Œufs : Pas vraiment d’effet Chandeleur en cette fin de mois. Les commandes restaient assez calmes et certains opérateurs se disaient déçus du manque de tonus de la demande. Les uns s’estimaient à jour, les autres encore un peu chargés, tous restaient prudents et les tarifs se maintenaient sans grand emballement. D’autant plus que les prévisions météo qui font craindre des perturbations logistiques n’étaient pas de nature à rassurer les opérateurs.

Dans le reste de l’Union européenne, la tendance est à un retour progressif à l’équilibre. Les cours oscillent entre maintien et repli plus mesuré selon l’état membre considéré. Un petit vent de fermeté semblait même vouloir s’affirmer ces derniers jours du côté de l’industrie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…

Aviculture
Lapin : nette baisse des achats des ménages en mars

Volaille : Le commerce des volailles standard est régulier, néanmoins les…

Aviculture
Les panés de volailles tirent leur épingle du jeu

Volaille : La volaille continue de céder du terrain dans le…

Aviculture
Volaille : tassement des achats de viandes et élaborés frais

Volaille : L’effet rentrée est souvent de mise pour la volaille bien qu’il soit…