Aller au contenu principal

Œufs : les acheteurs aux abonnés absents

© Laure-Anne Lefebvre

Calme plat sur le marché du calibré vendredi. Les téléphones restaient silencieux et les commandes étaient rares. Seuls les opérateurs qui avaient déjà négocié leurs œufs, ou ceux situés dans des zones plus fréquentées en ce moment comme les stations de ski s’estimaient à jour. Chez les autres c’est le pessimisme qui régnait. Plusieurs disaient voir leurs stocks s’étoffer et n’hésitaient pas à faire des concessions de prix pour écouler quelques lots. Ce sont les calibres P et TG qui semblaient les plus concernés par le déséquilibre offre/demande.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…