Aller au contenu principal

Œufs : le marché reste tendu

© https://pixnio.com

Pas d’affaiblissement de la demande malgré la fin du mois. En effet, les opérateurs étaient unanimes à qualifier le marché de « tendu » en ce début de semaine. Les commandes affluaient, sans doute pour anticiper les fêtes de fin d’année mais aussi en vue des éventuelles perturbations liées aux grèves. En parallèle, l’offre demeurait très mesurée. Certains opérateurs avaient du mal à trouver les marchandises dont ils avaient besoin. Dans ce contexte, les cours ont progressé surtout pour les moyens et les petits œufs qui étaient toujours plus demandés à cause de l’écart de prix avec les gros calibres. Le marché de l’œuf tout venant destiné au conditionnement était jugé fluide, voire tendu avec une offre qui manquait à l’appel.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : la hausse des cours se poursuit

Le marché restait tonique vendredi.

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Œufs calibrés : regain de commandes avant le férié

Calibré : Le marché français de l’œuf calibré s’est activé avant le férié du 11…

Aviculture
Baisse marquée du coût de l’aliment depuis janvier

Volaille : Si l’été a été synonyme de bref rebond du coût de l’aliment, l’…