Aller au contenu principal

Œufs : la Pologne questionne

© Laure-Anne Lefebvre

Les ventes étaient qualifiées de très calmes à régulières vendredi, tout dépendait des opérateurs et de leurs débouchés. Toujours est-il que l’offre restait amplement suffisante pour satisfaire les besoins modérés du moment. Le commerce était un peu plus lourd en calibre G, pénalisé par une demande atone. En tout-venant, les centres étaient chargés et limitaient leurs achats.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Aviculture
Œufs : peu évolutif au Nord, plus animé en Espagne

Œufs : Le calme restait de mise mardi en France.

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…