Aller au contenu principal

Œufs : la France partagée

© CNPO

Industrie : La baisse des prix des œufs destinés à l’industrie semble avoir été limitée cette semaine, les cours restant globalement sur les mêmes niveaux qu’en fin de semaine dernière, ce qui rétrécit la fourchette tarifaire. Les industriels estimaient avoir des besoins limités auxquels ils pouvaient largement répondre. En alternatifs, très peu de volumes de dégagement, le commerce était jugé régulier. Le sol manquait toujours à l’appel, d’où des importations.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Œufs : ambiance plus calme, tous débouchés confondus

Industrie : Semaine de tassement tarifaire pour l’œuf tout venant destiné à l’…

Aviculture
Œufs : un marché français à plusieurs vitesses

Calibré : Le calme reste d’actualité pour l’œuf calibré…

Aviculture
Œufs : tassement des prix à l’industrie

Industrie : Nouvelle baisse de prix cette semaine sur le…

Aviculture
Œufs : le calme continue de peser sur les cours

Calibré : Le calme restait de mise jeudi pour l’œuf calibré…