Aller au contenu principal

Œufs calibrés : nouveau coup de chaud

Difficile vendredi d’évaluer avec précision les conséquences de l’épisode de canicule, mais des pertes importantes étaient recensées, notamment dans le Nord de la France où les températures ont atteint des records. Un ralentissement de la productivité et la chute du poids moyen des œufs sont attendus dans les prochains jours. Si l’offre se montrait limitée, la demande était assez variable. La consommation était tonique en Bretagne ou sur la côte Atlantique, un peu moins que d’habitude dans le Sud tandis que c’était le calme plat à Paris. En calibres XL et L, l’offre ne suffisait pas à la demande. En M, tout juste, tandis que la production de P progressait.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Aviculture
Seuls les abattages de dinde progressent

Volaille : Sur les neuf premiers mois de l’année par rapport à la même période…

Aviculture
Volaille : l’Europe confirme son dynamisme à l’export

Volaille : L’Union européenne (UE) continue de tirer son épingle du jeu à l’…

Aviculture
Œufs : peu évolutif au Nord, plus animé en Espagne

Œufs : Le calme restait de mise mardi en France.

Aviculture
Volaille : les produits d’hiver perdent du terrain

Volaille : Le printemps donne un nouveau coup à la demande, déjà faiblissante,…