Aller au contenu principal

Œuf bio : la success-story d'un producteur allemand

Alors qu’il était un des plus gros producteurs d’œufs conventionnels allemand, Friedrich Behrens décide d’investir le marché du bio en 2002 avec une double idée : le bien-être animal et l’autonomie. Il construit un modèle d’organisation familiale ombrelle, Erzeugerzusammenschluss (EZ) Fürstenhof, qui agrège désormais vingt et une entreprises agricoles bios distinctes, mais qui travaillent ensemble, dans lesquelles lui ou ses deux filles sont majoritaires : dix-huit fermes, une entreprise de travaux agricole, un couvoir… répartis dans trois länder du nord-est du pays : Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, Basse-Saxe et Brandebourg.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Volailles, Bio
Cocorette renforce son offre d’œufs alternatifs

En janvier 2016, la société familiale Œufs Nord Europe, spécialisée dans les œufs alternatifs,…

Charcuterie-Traiteur, Bio
Saint Jean s’affirme en ambassadeur de la pâte fraîche à la française

En 2017, le pastier drômois Saint Jean a connu une croissance de 10 % de son chiffre d’affaires…

Produits laitiers, Bio
Chine : le laitier Yili mise sur le bio

L’industriel laitier chinois Yili vient de prendre 37% des parts du principal producteur de lait…

Volailles
Œufs : l’Angola veut être autosuffisante en 2017

L’Angola envisage d’atteindre dès le 1er trimestre 2017 l’autosuffisance dans la…