Aller au contenu principal

Nouvelles tensions en vue sur le marché du porc

Les cours du porc ont marqué une pause en Europe juste avant Pâques et peu de variations sont anticipées par les opérateurs à court terme. Les jours chômés successifs (Jeudi saint, Vendredi saint et/ou lundi de Pâques selon l’État membre considéré) et le 1er mai à venir laissent entrevoir aux industriels des approvisionnements plus aisés et les poussent à rester prudents quant à leur prix d’achat. Une prudence exacerbée ces dernières semaines par une plus grande réticence de leurs clients – y compris asiatiques – d’accepter de nouvelles augmentations tarifaires. L’abattage découpe aura toutefois à cœur de profiter de la pause tarifaire amorcée pour répercuter les dernières hausses des prix du porc et enlever un peu de pression à leurs marges.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Viandes
Porc : des importations chinoises stables… a priori

Découpe : Le département américain de l’agriculture estime que les besoins de…

Viandes
Porcelet : Danemark et Pays-Bas, les fournisseurs de l’UE

Porcelet : En cumul de janvier à août, un peu moins de 17,5 millions de…

Viandes
[Carte] Mexique et Japon restent les valeurs sûres des États-Unis

Découpe : Depuis plusieurs mois, la faiblesse du dollar face à l’euro avantage…

Viandes
États-Unis : hausse de la production porcine en vue

Porc : Au 1er mars, selon les données USDA relayées par le Marché du…