Aller au contenu principal

« Nous allons être le juge de paix sur l’amélioration des revenus des producteurs »

Sophie Primas, présidente de la commission des Affaires économiques du Sénat. © DR

Les Marchés Hebdo : Quelles propositions allez-vous formuler après les consultations menées sur le bilan de la loi Alimentation ? Et quand ?

Sophie Primas : À la différence de l’Assemblée nationale, la commission des Affaires économiques du Sénat doit faire un suivi permanent, pendant les deux ans d’expérimentation. Nous devons analyser les effets de la loi durant ces 24 mois. Mais il n’est pas exclu qu’au titre d’une première évaluation, nous faisions des propositions au cours de ce dernier trimestre, pour permettre quelques ajustements de la loi. Nous orienterons ces propositions autour des promotions, des prix abusivement bas, de la réactivité des clauses de renégociation.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire
Hausse du SRP : Michel-Edouard Leclerc écrit à Emmanuel Macron

Michel-Edouard Leclerc a une nouvelle fois accusé lundi 2 octobre…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Relèvement du SRP : « inefficace, voire néfaste », selon UFC-Que Choisir

La proposition faite le 11 octobre par Emmanuel Macron de relever le seuil de…

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
#Egalim : le gouvernement précise la feuille de route pour 2018

« Nous déposerons un projet de loi début 2018. L’idée est de remettre complètement à plat…

Les acteurs de l'agroalimentaire
[Exclusif] Ce que contient le projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales

Le projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et…