Aller au contenu principal

Notre-Dame-des-Landes : 65 % des terres dédiées au bio

© France 3 Pays de La Loire

Philippe Grosvalet, président du Conseil départemental de Loire-Atlantique, a présenté lundi 30 septembre les orientations du projet agricole et environnemental sur le site de Notre-Dame-des-Landes. Propriétaire de 895 hectares du site, le Département a élaboré ce projet avec les services de l’Etat, les communes concernées, les agriculteurs et les associations environnementales. « Le travail collectif réalisé en vingt mois est très satisfaisant. Et nous avons pu arriver à un véritable consensus », a souligné Philippe Grosvalet. Cette concertation a d’ores et déjà permis la signature de vingt-quatre baux ruraux d’une durée de neuf ans, dont vingt-trois contiennent des clauses environnementales.

Ce contenu est réservé aux abonnés soit "Quotidien", soit "Hebdo", soit les deux. Vous devez avoir l'abonnement approprié pour consulter cet article.

Nous vous invitons à vous connecter si vous êtes déjà membre ou à découvrir nos offres d’abonnement.


En relation

Les acteurs de l'agroalimentaire, Bio
La région Nouvelle-Aquitaine se mobilise en faveur du bio

Alain Rousset, président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, Jean-Pierre Raynaud, vice-…

Dossiers, Bio
La Bretagne se convertit au lait bio, un peu moins à la viande bio

L’année 2016 aura été particulièrement atypique en matière de conversions ou d’installations en…

Dossiers, Bio
Que pèse l’agriculture biologique en Bretagne ?

Les estimations au 11 janvier 2017 de la chambre d’agriculture de Bretagne et de la Fédération…

Dossiers, Bio
Viande bovine : « on communique pour motiver des producteurs »

Les Marchés Hebdo : L’offre de Bretagne Viande Bio (…