Aller au contenu principal

[Infographie] Fruits et légumes : les hypers perdent encore du terrain

La part de marché des hypermarchés dans les ventes de fruits et légumes a encore reculé en 2017 (-1,1 %), selon FranceAgriMer. Ils n’en restent pas moins le premier circuit de distribution avec 32,6 % des dépenses en fruits et légumes, y compris la quatrième gamme.

Autre circuit en recul, pour la troisième année consécutive, les marchés, qui concernent 11,6 % des dépenses en fruits et légumes. La taille de clientèle des marchés n’a jamais été aussi basse qu’en 2017, avec 32,4 % de ménages acheteurs. La plus forte progression est à mettre sur le compte de la part de marché des supermarchés (+0,5 % à 19,1 %). La hausse des volumes achetés et des prix d’achat s’est traduite par une augmentation des dépenses des ménages dans ce circuit. Les enseignes à dominante marques propres (EDMP, ex-Hard Discount) ont pu compenser le recul de leur clientèle (56,4 % de ménages acheteurs, -1 %) par des quantités achetées et des prix en hausse. Leur part de marché atteint 10,6 % (+0,3 %). Les commerces spécialisés ont de nouveau vu leur part de marché progresser (12 %, +0,1 %) grâce au tonus des grandes surfaces frais qui affichent des volumes d’achat en nette progression (+14,5 %). Le nombre de ménages acheteurs progresse de 1,1 point à 15,5 %. Quant aux primeurs, ils sont pénalisés par une baisse des ménages acheteurs et des volumes achetés, leur part de marché recule de 0,5 points.


En relation

Fruits et légumes
Rappel de purée de pomme de terre de la marque Carrefour Bio

La société Ardo NV a procédé au rappel d'une purée de pomme de terre de la marque Carrefour Bio…

Les acteurs de l'agroalimentaire
Jus de pomme et pizza au menu de La Marque du consommateur

Après avoir vendu 10 millions de litres de lait, La Marque du consommateur s’…

Fruits et légumes
Fruits et légumes : des prix en baisse, selon Familles rurales

Les prix des fruits et légumes ont enregistré des baisses importantes cet été…

Autres produits
Drive : viandes élaborées et aliments bébé se distinguent

La catégorie des viandes élaborées est la plus « convertie » au drive, selon Iri qui estime que…